Activités

Niveau national

Ghana

Le Ghana est situé sur la côte du Golfe de Guinée. Accra, la capitale, compte environ 2,27 millions d’habitants en 2012.

La langue officielle est l’anglais. Les principaux produits d’exportation du Ghana sont l’or, le cacao et les produits du bois.

Chaînes de valeur

Manioc

Le manioc est la culture racinaire la plus importante au Ghana. Selon la Ghana Export Promotion Authority, on estime à 900 000 hectares la superficie totale des terres cultivées en manioc. Au Ghana, plus de 70 % des agriculteurs produisent du manioc, et le secteur contribue à environ 22 % du PIB agricole. Le Ghana se classe parmi les cinq premiers producteurs de manioc en Afrique, avec une production annuelle moyenne de 16 millions de tonnes métriques. Au moins 18 variétés de manioc amélioré sont produites en quantités commerciales pour diverses utilisations.

L’action visant à faire de la chaîne de valeur du manioc un domaine prioritaire au Ghana s’inscrit dans le cadre des mesures politiques de grande envergure prises par le gouvernement pour stimuler la croissance économique, soutenir le secteur privé et créer de nouvelles opportunités d’emploi, notamment pour les jeunes et les femmes.  L’intervention s’inscrit pleinement dans la dimension de développement de l’Agence nationale de protection de l’environnement et dans la définition des priorités d’industrialisation régionale qui met l’accent sur le secteur agricole en insistant sur la transformation à valeur ajoutée des matières premières locales et sa contribution au PIB.

Fruits tropicaux

L’agriculture joue un rôle très important dans l’économie du Ghana. En 2010, l’agriculture à elle seule a contribué à environ 30 % du PIB du pays et a employé plus de 60 % de la population active (Service statistique du Ghana, 2010).  Afin de promouvoir la diversification des exportations et de réduire la dépendance du pays à l’égard de quelques produits de base, le gouvernement du Ghana a mis en place le programme de redressement économique (ERP). Depuis sa création, l’industrie des cultures fruitières a contribué de manière considérable au développement économique du Ghana. Au cours des deux dernières décennies, le Ghana a développé une industrie fruitière considérable qui exporte un assortiment de fruits tropicaux frais et transformés.

Valoriser la filière des fruits tropicaux au Ghana s’aligne sur les mesures politiques du gouvernement visant à stimuler davantage la croissance économique, à soutenir le secteur privé et à créer de nouvelles opportunités d’emploi, en particulier pour les jeunes et les femmes.

Beauté et soins personnels

Au Ghana, l’essor de la mode, l’augmentation de la classe moyenne et le changement de culture au cours des dernières années ont entraîné un regain d’intérêt pour l’industrie des soins de la peau et du maquillage. Les maquilleurs professionnels étaient presque inconnus il y a dix ans, mais ils peuvent aujourd’hui compter sur un flux constant de clients. Les femmes peuvent désormais choisir parmi une gamme de cosmétiques beaucoup plus large qu’auparavant, avec des produits locaux et importés. Ce secteur a été choisi pour être plus ciblé et est conforme à la stratégie des mesures d’accompagnement de l’Agence nationale de Protection de l’Environnement (APE) national et s’inscrit dans le cadre du volet « assistance technique et services de développement des entreprises » qui fait partie d’un ensemble de mesures de relance pour les industries du programme national de revitalisation industrielle.

Il renforce l’ensemble des mesures gouvernementales en matière de mise à niveau industrielle avec une approche de chaîne de valeur ainsi qu’un accès aux marchés régionaux et mondiaux.

Activités prévues

Au Ghana, l’action s’inscrit dans le cadre des nouvelles mesures politiques de grande envergure, prises par le gouvernement pour stimuler la croissance économique, soutenir le secteur privé et créer de nouvelles possibilités d’emploi, en particulier pour les jeunes et les femmes. L’intervention est totalement conforme à la stratégie nationale des mesures d’accompagnement de l’APE et s’inscrit dans le cadre de la composante « assistance technique et services de développement des entreprises » d’un ensemble de mesures de stimulation des industries du programme national de revitalisation industrielle. Elle renforce l’ensemble des mesures gouvernementales de mise à niveau industrielle par une approche de la chaîne de valeur ainsi que par l’accès aux marchés régionaux et mondiaux.

Le processus de consultations aboutit à des interventions pour le développement et l’amélioration de la compétitivité de trois lignes de produits ayant un fort potentiel de création d’emplois et de croissance inclusive. Il s’agit des fruits transformés, du manioc et des produits cosmétiques et des soins personnels. La sélection est conforme à la définition des priorités de l’industrialisation régionale qui accorde un rôle de premier plan à l’agro-industrie et à l’industrie légère. Un accent particulier est placé sur la création de valeur par la transformation des matières premières locales, l’augmentation de la contribution du secteur industriel au PIB, l’augmentation de la part des produits industriels dans le commerce régional et l’augmentation des produits industriels ouest-africains vers le marché mondial.

Contacts

Ministère responsable

Ministry of Finance, Ministry of Trade

Patrick Yaw Nimo
Ministry of Trade and Industry
Email: paddynimo@gmail.com; motichief@yahoo.com

Agence d'exécution

UNIDO

Charles Kwame Sackey
Chief Technical Advisor (CTA)
Email: c.sackey@unido.org

Juan Pablo DAVILA
Project Manager
Industrial Development Officer
Standards and Quality Infrastructure Division (SQI)
Department of Trade, Investment and Innovation (TII)
United Nations Industrial Development Organization
Email: J.DAVILA@unido.org

Délégation de l'UE

EU Delegation to Ghana

Georgios TSOPANAKIS
Email: Georgios.TSOPANAKIS@eeas.europa.eu

Sophie AUTIE
Email: Sophie.AUTIE@eeas.europa.eu

Zoltan AGAI
Email: Zoltan.AGAI@eeas.europa.eu