Actualités & Evenement

Actualités

Les projets WACOMP financés par l'UE s'associent pour renforcer les connaissances en matière de sécurité sanitaire des aliments en Afrique de l'Ouest

Dans le cadre de la composante bissau-guinéenne du Programme Compétitivité de l’Afrique de l’Ouest (WACOMP) financé par l’Union européenne (UE) et mis en œuvre par l’ONUDI, soixante (60) participants ont été formés sur la méthode HACCP et sur la norme ISO 22000. HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point ou « Analyse des dangers – points critiques pour leur maîtrise », en français) est une méthode qui définit, évalue et maîtrise les dangers menaçant la salubrité et la sécurité des aliments et la norme ISO 22000 est relative au système de gestion de la sécurité des aliments. Cette formation virtuelle était la première du genre, puisqu’en plus des trente (30) participants bissau-guinéens, elle a été élargie à trente (30) autres venus des autres composantes du WACOMP administrées par l’ONUDI, donc de neuf (9) pays différents de la région : Guinée-Bissau, Guinée, Ghana, Gambie, Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Liberia et Togo. Compte tenu de leur succès, ces sessions de formation conjointes vont prendre de l’ampleur et être généralisées à l’ensemble des composantes du WACOMP.

Dans son discours d’ouverture, Christophe Yvetot, Représentant de l’ONUDI au Sénégal, en Guinée-Bissau, en Gambie, au Cabo Verde et en Mauritanie, a souligné que « les sessions de formation sur le HACCP et l’ISO 22000 sont cruciales pour assurer le renforcement des capacités dans les domaines de l’assurance et de la gestion de la sécurité des denrées alimentaires pour les personnes chargées d’effectuer les activités d’évaluation de la conformité, ainsi que pour les techniciens chargés de la sécurité sanitaire et de la qualité des aliments des entreprises de référence.

Le WACOMP est financé par une contribution de 116 millions euros au titre du 11e Fonds européen de développement (FED). Il comprend une composante régionale et 16 composantes nationales. L’objectif du programme est de renforcer la compétitivité des pays de l’Afrique de l’Ouest et d’améliorer leur intégration dans le système commercial régional et international. L’ONUDI s’est vu confier la mise en œuvre de la composante régionale, celle de six composantes pays, notamment la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, la Sierra Leone et d’une partie de la composante du Cabo Verde. Avec un portefeuille de 29 millions d’euros, l’ONUDI s’avère ainsi la principale agence de mise en œuvre du WACOMP.

Pour plus d’informations, contactez Bernard Bau (B.Bau@unido.org)