Actualités & Evenement

Actualités

Mise en œuvre de la stratégie MPME de la CEDEAO et de la Charte MPME

Pour appuyer la mise en œuvre de la stratégie MPME de la CEDEAO et du MPME, le projet de compétitivité et d’infrastructure de qualité en Afrique de l’Ouest a mis au point diverses stratégies. L’une d’entre elles consiste à élaborer un programme de coaching des affaires pour les entrepreneurs à divers stades de croissance et pour divers groupes cibles (jeunes, femmes, entrepreneurs sociaux) afin de devenir un ensemble standard de programmes dans les OSE, les chambres de commerce et d’autres organisations connexes. , sélectionnez des institutions homologues pour la conduite de la formation des pilotes, organisez un programme de « formation du formateur » pour certaines institutions homologues et délivrer des certificats de formation de maître et effectuer une formation pilote en coopération avec des maîtres formateurs certifiés.

Jusqu’en décembre 2019, l’ONUDI a examiné une série d’approches différentes, elle a déterminé que les moyens les plus rentables et les plus efficaces pour mettre en œuvre la stratégie d’appui aux MPME de la CEDEAO étaient d’unir ses forces au Centre International de Formation de l’Organisation Internationale du Travail (ITC-BIT) pour mener à bien des activités en adaptant le programme existant « Démarrer et améliorer votre entreprise » (SIYB) aux besoins et exigences spécifiques de la WACQIP.

Par conséquent, l’ITC-OIT sera sous contrat pour mener à bien, en partenariat avec l’ONUDI, les activités suivantes :

Action 1 : Développer un programme de coaching d’entreprise pour les entrepreneurs à différents stades de croissance pour que divers groupes cibles (jeunes, femmes, entrepreneurs sociaux) devienne un ensemble standard de programmes dans les OSE, les chambres de commerce, etc. Cette action sera complétée par l’ONUDI et l’OIT, qui décideront conjointement des documents exacts à utiliser dans la formation.

Action 2 : Sélectionnez des institutions homologues pour la conduite d’une formation pilote en fonction d’un ensemble de critères convenus. L’ONUDI, qui a recruté un expert national dans chaque État membre de la CEDEAO, soutiendra ce processus et assurera la transparence en lançant un appel ouvert aux institutions de formation qui pourront exprimer leur intérêt. Les formateurs-chefs du SIYB peuvent également faire appel au consultant national pour qu’ils soutiennent leur travail.

Action 3 : Organiser un programme de « formation du formateur » pour certaines institutions homologues et délivrer des certificats de formateur après l’achèvement du cycle de formateur. Ce processus impliquera une formation initiale des formateurs. Ces formateurs démontreront qu’ils ont acquis les compétences nécessaires en formant des entrepreneurs en SYB et en IYB sous la supervision d’un Maître formateur (Action 4). Les déplacements et l’hébergement des participants, ainsi que les arrangements logistiques (lieu, équipement, restauration, etc.) seront couverts par l’ONUDI.

Action 4 : Mener au moins une formation d’entrepreneurs (FdE) dans tous les États membres de la CEDEAO, sous la supervision du/des Maître formateur(s), de leurs homologues sélectionnés et des agents de projet nationaux, au profit d’au moins 270 entrepreneurs. Les Maître formateurs du SIYB peuvent également faire appel à des consultants nationaux de l’UNIDO pour qu’ils appuient leur travail.